Déclaration commune - Tracage de contacts

Appuyer la santé publique et bâtir la confiance des Canadiens :
principes de protection de la vie privée
et des renseignements personnels pour les applications de traçage des contacts et autres applications similaires

Déclaration commune des commissaires fédéral, provinciaux et territoriaux à la protection de la vie privée[1]

7 mai 2020

En cette période de crise sanitaire liée à la COVID-19, la santé et la sécurité des Canadiens sont une préoccupation majeure. L’urgence de limiter la propagation du virus représente un défi de taille pour les gouvernements et les autorités de santé publique, qui cherchent des moyens d’utiliser des renseignements personnels pour obtenir un meilleur portrait de ce nouveau virus et de la menace mondiale qu’il représente, de même que pour les circonscrire.

Journée de la protection des données 2020

La Journée de la protection des données aura lieu le 28 janvier dans les provinces et territoires du Canada et dans des pays du monde entier. Cette journée internationale vise à sensibiliser le public sur l’importance du droit à la vie privée et de la protection des renseignements personnels. Elle souligne par ailleurs l’importance de protéger les renseignements personnels.

Les faits au sujet de la reconnaissance faciale

Qu’est-ce que la reconnaissance faciale?
La reconnaissance faciale, c’est le processus par lequel il est possible d’identifier une personne ou de la reconnaître à partir d’une image numérique. Il s’agit d’une forme d’identification biométrique, comme les empreintes digitales, la reconnaissance vocale et la lecture d’empreintes rétiniennes.

La reconnaissance faciale est axée sur des traits mesurables uniques qui peuvent servir à vérifier ou à reconnaître l’identité d’une personne. Dans ce processus, le logiciel de reconnaissance faciale prend une image d’une personne physique et crée une représentation numérique unique du visage. Il compare ensuite cette représentation à celles emmagasinées dans une base de données d’images faciales, comme une base de données des permis de conduire, pour tenter d’identifier la personne.

Le mandat de notre bureau a maintenant changé

AVIS: En 2019, des modifications aux lois du Nouveau-Brunswick ont transféré la responsabilité pour les mandats concernant l’accès à l’information et la protection de la vie privée du Bureau du Commissaire à l’intégrité au Bureau de l’Ombud du Nouveau-Brunswick.

L’ombud demande une réduction des services au centre de santé mentale provincial à la suite d’une enquête sur des allégations de mauvais traitements et de soins inadéquats

ombud logo

ÉCHEC À PROTÉGER (PDF - 701 KB)

NB

Le 7 février 2019

FREDERICTON (GNB) – L’ombud, Charles Murray, a dévoilé, aujourd’hui, les conclusions d’une enquête menée par son bureau sur la maltraitance de patients au Centre hospitalier Restigouche à Campbellton, attribuable en partie à un manque chronique de personnel.

L’enquête a été lancée en 2017 lorsque M. Murray a reçu une lettre anonyme alléguant des incidents de violence à l’égard de patients et de négligence, ainsi qu’un recours à des dispositifs de contention et à de la force de la part du personnel de première ligne dans l’établissement. Dans l’un des cas cités dans le rapport, on mentionne le manque d’évaluations périodiques et de plans de soins détaillés comme facteurs ayant pu contribuer au décès prématuré d’un patient.

footer logo2

© 2020 Ombud NB.
All Rights Reserved.

548 York Street
Fredericton, NB

Reception : (506) 453-2789
(Mon. to Fri.: 8:30 a.m.-4:30 p.m.)
Toll Free : 1-888-465-1100
(Mon. to Fri.: 8:30 a.m.-4:30 p.m.)
Fax : (506) 453-5599
Email : ombud@gnb.ca

Mailing Address
P. O. Box 6000
Fredericton, NB
E3B 5H1
Canada

op footer